Déjà que les cégeps accusent un manque de financement pour engager des spécialistes permettant d’encadrer adéquatement les étudiantes et les étudiants ayant des besoins particuliers, où devront-ils couper maintenant?