fbpx
Sélectionner une page
Info-négo
No 13
Nos services publics ont besoin d’engagements clairs
Le gouvernement doit écouter les travailleuses et les travailleurs
13 novembre 2020
Options
L’épuisement et l’essoufflement sont palpables dans les services publics, alors que le gouvernement Legault tarde à donner un signal clair quant à l’actuelle ronde de négociation. Bien que le gouvernement ait convié les fédérations du secteur public à une accélération des pourparlers et malgré quelques avancées à certaines tables, où l’on discute des conditions de travail et de pratique, force est de constater que nos vis-à-vis patronaux n’ont toujours pas en main les marges financières pour mettre en place les solutions nécessaires. Qu’attend le gouvernement pour relever les services publics, alors que ceux-ci s’écroulent?

Encore des mercis? Non, merci

De son propre aveu, le gouvernement reconnaît que les services publics sont entrés fragilisés dans l’actuelle crise sanitaire. Au cours des derniers mois, il n’a cessé de remercier les centaines de milliers de travailleuses et de travailleurs œuvrant dans les divers réseaux.

Or, les mercis font toujours plaisir au cœur, mais ce n’est pas suffisant. À eux seuls, les mercis ne règleront en rien les problèmes criants de surcharge de travail, de précarité, de pénurie de main-d’œuvre ou d’attraction et de rétention. Les services publics ont besoin de solutions concrètes et ça tombe bien, nous en proposons. Le gouvernement doit nous écouter.

Nos services publics ont besoin d’engagements clairs

On le répète, le gouvernement ne pourra pas répondre adéquatement aux défis que doivent affronter nos services publics en pelletant par en avant la mise en place de solutions concrètes et pérennes. Au-delà des dogmes économiques, le gouvernement Legault a la responsabilité de faire un choix de société, soit celui de relever les services publics que les gouvernements précédents ont laissés tomber, un choix qui s’impose après des décennies de coupures répétées dans les services à la population. Il peut le faire, il doit le faire!

Pour y arriver, il faut donner un réel coup de barre en haussant significativement les salaires. D’abord, en accordant une attention particulière aux plus bas salarié-es, avec des augmentations en montants fixes, et en investissant les sommes nécessaires pour améliorer les conditions de travail et de pratique. La crise des services publics va continuer de s’aggraver si rien n’est fait et si le gouvernement persiste avec l’offre actuelle aux différentes tables.

Rappel : Tableau comparatif de l'offre gouvernementale et de la contre-proposition CSN
CONSEIL DU TRÉSOR
20 mai 2020
CONTRE PROPOSITION CSN
28 août 2020
2020 : 1,75 % + forfaitaire * 2020 : 2 $ l’heure pour toutes et tous
2021 : 1,75 % + forfaitaire * 2021 : le plus avantageux entre 0,75 $ l’heure ou 2,2 %
2022 : 1,5 % 2022 : le plus avantageux entre 0,75 $ l’heure ou 2,2 %
Un mécanisme de protection du pouvoir d’achat

* Plus un montant forfaitaire, à l’an 1 et à l’an 2, pour chaque heure travaillée l’année précédente, passant progressivement de 0,44 $ l’heure au rangement 1 à 0,33 $ l’heure aux rangements 12 et suivants.

C’est pourquoi nous resterons mobilisé-es en nous mettant en action sur le terrain et que nous continuerons à être actifs aux tables de négociation, à défendre nos revendications, à proposer des solutions et à refuser des reculs.

C’est ensemble que nous serons entendu-es. S’unir, agir, gagner!

Le 9 novembre, nous avons occupé les bureaux du Conseil du trésor, à Montréal, afin d’exiger que le gouvernement fasse avancer la négociation. Cette action a été couronnée de succès, mais il faut continuer.

Les 13 et 14 novembre, nous aurons l’occasion de passer un message fort et percutant au gouvernement Legault, alors que des manifestations et des actions auront lieu aux quatre coins du Québec. Soyons solidaires, soyons mobilisé-es et défendons nos positions, car nos demandes sont justes et légitimes! Ensemble, nous pouvons faire la différence et contribuer à ce que le Québec émerge de cette crise avec des services publics plus forts et mieux outillés.

Afin de soutenir nos efforts de visibilité et d’accentuer notre présence, nous allons aussi diffuser, dès la semaine prochaine, une campagne publicitaire sur les ondes des principales chaînes de télévision ainsi que sur les réseaux sociaux.

M. Legault, les travailleuses et les travailleurs du secteur public méritent mieux et vous le savez. M. Legault, vous avez le pouvoir de répondre aux besoins criants de nos réseaux. N’attendez plus pour agir. Faites-le, maintenant!

Share This