fbpx
Sélectionner une page
tract
Assemblées générales de grève
POURQUOI la grève?
15 avril 2021
Options

Vous trouverez ici une version anglaise du tract. Vous pouvez également télécharger les versions disponibles du document en PDF avec les boutons ci-dessous.

Parce que ce gouvernement nous laisse tomber

Après deux ans et demi au pouvoir, le gouvernement Legault refuse toujours de reconnaître l’ampleur de la crise qui sévit dans les services publics ; une crise qui existait bien avant la pandémie.

Il porte son attention uniquement sur ses priorités et laisse sur le bas-côté la grande majorité des travailleuses et des travailleurs des réseaux.

Il choisit de gérer les crises lorsqu’elles éclatent médiatiquement au lieu de travailler, avec nous, à régler les problèmes de fond.

Il invoque lâchement l’état des finances publiques pour justifier son manque de volonté politique, alors qu’une chose est claire : le Québec n’a plus les moyens de se priver d’investir adéquatement dans les services publics.

Parce qu’il nous pousse à bout

48 séances de négociation et toujours le même manque d’écoute.

Avec sa dernière contre-offre toujours nettement insuffisante déposée le 31 mars dernier, le gouvernement s’entête à ne pas investir ce qu’il faut pour répondre aux besoins des réseaux.

Son inaction actuelle commence de plus en plus à ressembler à de la négligence. Cette négligence gouvernementale, nous la connaissons trop bien ; elle est le lot du secteur public depuis trop longtemps.

Parce qu’il ne nous laisse pas d’autres choix

C’est assez. Pelleter par en avant n’est plus une option. 

Faire la grève n’est pas un objectif en soi : c’est l’ultime outil à notre disposition pour augmenter notre rapport de force.

Le gouvernement que nous avons devant nous se croit tout-puissant. Pour l’ébranler, il nous faut lui démontrer toute notre détermination à obtenir des conditions de travail décentes et de meilleurs salaires qui répondent aux besoins des réseaux.

Chaque mandat de grève adopté est un élan de mobilisation, une démonstration de notre force collective. Une grève du secteur public de la CSN permet de perturber grandement l’ensemble des réseaux : celui de l’éducation, de l’enseignement supérieur, de la santé et des services sociaux ainsi que dans les organismes gouvernementaux.

Cette force, le gouvernement la craint et c’est ce qui fera cesser son mépris à l’égard de l’ensemble des travailleuses et des travailleurs du secteur public.

Parce que nous méritons mieux et le Québec aussi

Nous méritons plus que des mercis lancés en conférence de presse.
La population du Québec mérite des services publics dignes de ce nom.

Si le gouvernement n’agit pas maintenant pour relever les réseaux, nous nous tiendrons debout pour les Québécoises et les Québécois, pour que les choses changent réellement au bénéfice de toutes et de tous. Nous utiliserons l’ultime moyen de pression que nous avons à notre disposition et qui est un droit constitutionnel : nous exercerons la grève pour le Québec.

Share This