fbpx
Sélectionner une page

FNEEQ-CSN – Info-Négo #9

ON NE LÂCHE RIEN ! IL FAUT QUE ÇA DÉBLOQUE !

2020-12-07

Manifestation nationale, 14 novembre

 

Quel automne ! Les trois derniers mois ont été exigeants et les défis auxquels nous avons dû faire face ont été nombreux. Nous profitons donc de cette occasion pour souligner une fois de plus le travail exceptionnel accompli par chacune et chacun de vous. Plus que jamais, notre travail doit être reconnu à sa juste valeur et à la hauteur de notre engagement.

Dans le précédent Info-négo (no 8), nous nous inquiétions du manque d’avancement des négociations. Cette situation s’est quelque peu améliorée depuis, du moins à la table sectorielle, et, même si nous souhaitons encore augmenter la fréquence des rencontres et que les ressources mises sur la table sont largement insuffisantes, nous pouvons confirmer que la dynamique de négociation est meilleure. En ce sens, nous gardons le cap et nous faisons le travail nécessaire pour arriver à une entente à la hauteur de nos objectifs.

D’ailleurs, après plusieurs rencontres et discussions exploratoires, nous nous apprêtons à moduler notre demande sur les conditions de travail à la formation continue dans le cadre d’un nouveau dépôt syndical (DS-5). Nous y demandons de rémunérer équitablement les enseignantes et les enseignants concerné.es en comptabilisant leur charge à la CI, et ce, à partir d’un certain seuil de travail au collège en nombre d’heures. En complément, nous demandons également de bonifier le taux horaire pour celles et ceux qui ne se qualifieraient pas, afin de reconnaître l’encadrement. Vous pourrez vous informer auprès de votre comité exécutif pour obtenir plus de détails.

Vers une accélération de la négociation?

Votre comité de négociation et de mobilisation demeure donc très actif et disponible avec la volonté de favoriser un rythme soutenu de négociation. Après plus d’un an de pourparlers, nous pouvons affirmer que nous avons fait preuve de patience et de bonne foi, et nous considérons que la partie patronale n’a plus le luxe du temps. Elle doit donner suite à nos revendications et favoriser un atterrissage de la négociation dans un avenir rapproché. Nous sommes disposés à faire le travail, mais, pour cela, le Comité patronal de négociation des collèges (CPNC) devra lui aussi s’atteler sérieusement à la tâche.

Récemment, il y a eu des indications quant à une volonté du gouvernement d’accélérer le processus de négociation. Nous souhaitons que cela soit effectivement le cas, mais celui-ci a déjà donné des signaux en ce sens auparavant, sans pour autant réellement aller de l’avant. Toutefois, rien n’est gagné et nous avons collectivement la responsabilité de poursuivre notre travail de visibilité, de mobilisation et de négociation. Nous ne devons pas laisser le gouvernement instrumentaliser la crise de la COVID-19 pour freiner la négociation ou la reléguer à l’arrière-plan.

Soyons prêt.es à toute éventualité

C’est en gardant cela en tête que nous avons mené, lors d’une récente réunion du regroupement cégep, une journée de réflexion sur l’exercice de la grève, comme l’avait recommandé le Bilan de la négociation 2015. Les échanges ont été des plus constructifs et la qualité des interventions nous a permis de partager une compréhension commune des enjeux liés à ce moyen de pression. Durant cette discussion, les participantes et les participants ont tenté de comprendre et d’évaluer les types de grève (perlée, par région, par secteur, etc.), du meilleur moment pour déclencher un arrêt de travail, de la nature des alliances possibles et, surtout, de l’opérationnalisation d’un débrayage en contexte d’enseignement à distance.

Comme nous pourrions être appelé.es à nous prononcer sur le déclenchement d’une grève dans l’actuelle ronde de négociation, nous vous invitons à mener aussi cet exercice localement. Ainsi, si nous nous rendons à la conclusion qu’il faut débrayer, cette discussion aura permis à toutes et à tous de comprendre la portée, la valeur et les divers enjeux liés à un tel geste. Notre force s’avère d’abord collective, alors soyons collectivement préparé.es à toute éventualité !

Il est à noter que les travailleuses et les travailleurs de la santé doivent attendre d’avoir terminé les travaux sur les services essentiels avant de pouvoir exercer la grève.

La mobilisation au temps… de la COVID-19

Non, il ne s’agit pas d’une époque facile et l’énergie déployée par toutes et tous est considérable. La mobilisation dans un contexte aussi particulier relève du constant défi et nous savons à quel point cela peut s’avérer exigeant. C’est pourquoi nous tenons encore une fois à souligner votre participation aux diverses actions qui ont eu lieu dans les dernières semaines (déclaration Il faut que ça débloque, manifestations du 14 novembre, port du gaminégo tous les jeudis, déploiements de bannières, etc.). Votre participation fait la différence et nous pouvons affirmer qu’elle change la donne à la table de négociation. Ce n’est pas fini, encore un effort collectif et… ne lâchons rien !

Votre comité de négociation et de mobilisation

 

 

 

 

 

Joignez le groupe Facebook de la négociation !

Pour être au courant des derniers développements de la négociation, échanger avec des collègues ou nous partager vos activités de mobilisation.

Share This